Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 30 juin 2008

Mes dernières interventions

D’abord 2 interventions au Conseil Municipal de Calais du mercredi 25 juin 2008, suivies d’une réaction aux propos de Jacky Hénin, l’ancien maire communiste de Calais.

 

 

1°) Sur Eras Metal (communication du maire n°2): j'ai voté POUR avec la majorité municipale. Ben oui !

 

Madame le Maire, j'approuve totalement la démarche, d'autant que la société Eras n'a jamais répondu aux fortes réserves et aux recommandations émises par l'ancienne municipalité, notamment comme le rappelle la présente délibération, en ce qui concerne la prise en compte des modes de transport alternatifs à la route, dans une perspective de vrai développement durable. Les installations ferroviaires existent dans cette zone, il suffit de quelques adaptations. C'est d'ailleurs un point revendiqué par le syndicat CGT. Il est certain que l'absence de réponse de la société Eras n'est pas de nature à rassurer la population, ni à calmer le débat qui a tendance à s'emballer un peu en ce moment, et qui mérite un examen objectif et non passionnel, bien entendu. Ce projet de délibération que vous proposez est logique et s'inscrit dans le prolongement de la précédente délibération qui mettait en exergue la demande municipale d'un renforcement des mesures de protection. Nous étions en attente de réponses... qui ne sont jamais venues. Dans ces conditions, il n'est pas scandaleux de remettre en cause un avis qui n'avait été rendu favorable que sous la pression avisée de nos fortes réserves.

 

 

2°) Sur le réglement intérieur et la location des salles municipales (Monde Associatif 1 et 2). Je me suis abstenu sur les 2 (et le seul à l’avoir fait, la gauche et la droite ont voté ensemble pour un avis favorable).

 

Madame le Maire, chers collègues, je ne conteste pas, bien évidemment, la nécessité d'un règlement intérieur pour les salles municipales. Mais comme je l'ai fait remarquer à deux reprises en commission du Monde Associatif, la redevance d'occupation des salles va désormais s'appliquer aussi aux formations politiques. Je regrette cette décision qui me semble être une remise en cause de la liberté d'expression politique. Concrètement, que les grosses formations politiques acquittent les 250 euros de location annoncés ne me gêne pas outre-mesure: elles ont l'habitude de louer des salles de grands hôtels beaucoup plus coûteuses, et payer 250 euros sera tout bénéfice pour elles. Mais cette nouvelle mesure sera préjudiciable aux petites formations politiques qui disposent de peu de moyens financiers et qui avaient ces mêmes salles municipales à titre gracieux sous l'ancienne municipalité, sous réserve de disponibilité. Qu'on le veuille ou non, on interdit purement et simplement toute expression publique à ces petites formations. Je crains que cette mesure ne soit en fait discriminatoire. Je le dis d'autant plus sincèrement que je ne me sens pas en opposition systématique à votre majorité, Madame le Maire; d'autant plus sincèrement que je n'appartiens personnellement à aucun parti de stature nationale; d'autant plus sincèrement, enfin, que j'apprécie de travailler de façon constructive au sein de la Commission Monde Associatif présidée par Thérèse-Marie PETIT et que j'y trouve une bonne ambiance de travail. Pour toutes ces raisons, je m'abstiendrai sur les dux délibérations "Monde Associatif" 1 et 2. Par principe et pour le respect de la démocratie locale.

 

- J'ai voté POUR, avec la majorité municipale sur la T2

 (réorganisation du budget du stade)

 

 

3°) Sur la conférence de presse de Jacky Hénin, ex-maire communiste de Calais.

Je réagis aux attaques de Jacky Hénin dans la presse ce matin. Tout en étant triste de le faire.

 

Lu dans LA VOIX DU NORD du samedi 28 juin 2008.

Jean-Marc Ben

Jacky Hénin n'est pas tendre avec son ancien adjoint à l'écologie : « s'il croit que le seul moyen d'exister, c'est de cirer les pompes de Bouchart, il se trompe. Non mais, vous l'avez entendu au conseil municipal comme il brosse dans le sens du poil ? »

Jacky Hénin est aigri. Il oublie que l'"opposition" n'est pas une et indivisible, qu'il existe des différences et même parfois des divergences de point de vue sur certains sujets entre les communistes, les socialistes, les écologistes, qui existaient déjà lors des deux mandats municipaux précédents. Ces différences n'ont pas lieu de disparaître sous l'effet du syndrome de l'échec électoral que semblent encore vivre certains.. Car, enfin, qu'ai-je dit qui ait déplu à Jacky lors de ce conseil municipal ? Ma première intervention concernait le dossier Eras Metal, où je me suis contenté de reprendre les propos que j'avais déjà avancés en tant qu'adjoint à l'environnement de l'ancienne municipalité, dans une délibération que j'avais agrémentée personnellement de fortes réserves et de recommandations très précises. Nous étions en attente de réponses... qui ne sont jamais venues ! L'absence de réponse de la société Eras n'est donc pas de nature à rassurer la population, ni à calmer le débat qui a tendance à s'emballer un peu en ce moment, et qui mérite un examen objectif et non passionnel. Par conséquent il n'est pas scandaleux de remettre en cause un avis qui n'avait été rendu favorable qu'à condition de respecter expressément les règles édictées par l'autorité municipale. Ou Jacky Hénin n'avait pas bien lu la délibération précédente ou il s'inscrit définitivement dans une opposition systématique et somme toute peu crédible. Personnellement, j'ai tendance à saluer les initiatives qui vont dans le sens de mes idées, et si Natacha Bouchart reprend sur ce dossier la même argumentation que moi, alors je serais bien mal avisé de l'en blâmer. Si Jacky Hénin persiste à préconiser "une large recomposition" tout en vilipendant ses anciens co-équipiers parce qu'ils ne rentrent pas dans le schéma agressif que lui seul a décidé au nom de tous les autres, alors j'ai bien peur qu'en guise de leader il n'apparaisse en fait que comme le Don Quichotte d'une très improbable reconquête électorale, dans les conditions qu'il imagine en tout cas. Jacky Hénin n'a pas su rassembler aux dernières élections... et il n'y arrive toujours pas. Il va falloir qu'il se fasse une raison et qu'il s'habitue à ne plus avoir de petits soldats au garde-à-vous, mais de vrais partenaires. C'est plutôt mal parti. Je regrette cette réaction négative et agressive de Jacky, que je ne comprends toujours pas d'ailleurs. Est-ce l'image d'une opposition digne et constructive ? En tout cas, ce n'est pas la gauche que je rêve.

Sur le réglement intérieur et la location des salles municipales (commission Monde Associatif) j'ai été le seul à m'insurger contre le principe de faire désormais payer les salles municipales aux formations politiques, alors qu'elles étaient mises à disposition à titre gracieux sous l'ancienne municipalité. J'y vois une discrimination politique envers les petites formations et je l'ai dit. Je constate que la dite opposition, à ma seule exception faite, a voté cette décision avec la majorité municipale. Vais-je pour autant suspecter mes amis communistes et socialistes de collusion avec l'UMP et dans une sorte de paranoia du moment imaginer un deal, un "compromis historique" UMP-PC contre les petites formations politiques ? Arrêtons là le délire. Jacky, respecte moi, respecte nous, comme nous t'avons toujours respecté, y compris dans les pires moments de notre difficile union municipale.

 

Jean-Marc BEN

Conseiller municipal écologiste

 

14:22 Publié dans Tribunes | Lien permanent