Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 20 avril 2008

Énergie de la mer

08:49 Publié dans Lus sur d'autres sites | Lien permanent

mercredi, 16 avril 2008

L'association Opale Ecologie réagit contre l'arrachage d'arbres

Sept arbres menacés par sept places de parking

Nord Littoral, mercredi 16.avril 2008

522755071.jpgL'association Opale Ecologie a fait circuler une pétition et a recueilli 300 signatures auprès des riverains de la rue de Valmy et du quai du commerce.

Elle dénonce la destruction de l'îlot de verdure de la rue de Valmy (à proximité de l'entrée des urgences) qui est de surcroît agrémenté de sept arbres.

« Un quartier saturé par les voitures »

Le président de l'association calaisienne, Marc Pélabon s'insurge : «L'hôpital de Calais va détruire ces arbres qui sont en excellente santé pour implanter sept places de parking à leur place, sans bien sûr les remplacer. Un nombre de places qui est dérisoire dans un quartier déjà saturé par les automobiles. Le comble est que l'hôpital de Calais va bientôt déménager et que ces quelques places ne lui serviront plus d'ici quelques temps».

La destruction de ces arbres ne va en rien améliorer la capacité d'accueil automobile de ce quartier plus que saturée.

Une lettre de détresse a été envoyée vendredi au directeur du centre hospitalier de Calais ainsi qu'à Natacha Bouchart, maire de Calais, afin de les interpeller sur cette situation délicate. Dans un contexte de politique de développement durable, la destruction de cet îlot de verdure est indéfendable pour ces écologistes et tous espèrent pouvoir laisser la vie sauve à ces puits d'oxygène, en sous effectif dans ce secteur de la ville

Fabrice ALLEMAND

15:02 Publié dans Articles de presse | Lien permanent

Un parking contre des arbres : les riverains de l’hôpital s’y opposent

La Voix du Nord - Edition du mercredi 16 avril 2008

    MOBILISATION     

171141713.2.jpgUn parking doit être construit rue de Valmy, sur le côté de l’hôpital, afin d’accueillir les patients du nouveau scanner. L’association Opale écologie a recueilli 300 signatures qui dénoncent l’abattage de sept arbres nécessaires à cette construction.

Abattre des arbres dans un contexte de santé publique, c’est un peu paradoxal, il faut l’avouer. « On va remplacer ces puits d’oxygène par un parking d’honneur posthume », constate Marc Pélabon, président de l’association Opale écologie qui défend l’environnement, les piétons, les cyclistes et les handicapés. Leur action s’inscrit dans une lutte contre la pollution. « Dans quelque temps, un nouvel hôpital va voir le jour, ailleurs. Pourquoi remplacer ces sept arbres par autant de places de parkings dans cet espace déjà saturé de véhicules ? », s’interroge Marie-France Clipet, de l’association Opale écologie. Difficile de trouver une place dans le quartier et ce, «  quelle que soit l’heure », témoigne Claire, venue rendre visite à un proche hier soir. « De toute façon, je ne sais pas si avec sept-huit places en plus ça changera quelque chose au problème. » Ces fervents défenseurs de la nature ont fait circuler et signer une pétition : plus de 300 personnes du quartier et de l’hôpital ont estimé qu’abattre ces jeunes arbres était une hérésie. « Nous avons interpellé le maire et le directeur de l’hôpital à ce sujet. Nous attendons une réponse et une solution positive. »

L. R.

Photo LA VOIX DU NORD

08:51 Publié dans Articles de presse | Lien permanent