Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 07 juin 2008

A contresens !

LA VOIX DU NORD, samedi 7 juin 2008

Les Verts du Calaisis ont du mal à digérer la réouverture de la digue aux voitures décidée par Natacha Bouchart (notre édition de mercredi).

« Nous avons relu attentivement le programme de Natacha Bouchart et n'avons trouvé nulle trace d'un éventuel retour à la circulation automobile du 15 juin au 15 septembre, période durant laquelle la précédente municipalité avait fait preuve d'innovation en interdisant les véhicules à moteur sur une partie de la digue. Pourtant, la nouvelle équipe vient de décider UNILATÉRALEMENT de rétablir cette circulation. Qu'en pense la population calaisienne ? La plage a une importance capitale pour tous et peser sur son aménagement est l'affaire de tous les Calaisiens. Pourquoi ne pas les consulter en organisant un référendum ? », proposent les Verts.

« Les Calaisiens savent qu'une digue sans voiture, c'est agréable. Abandonner ce lieu privilégié aux véhicules motorisés va ramener toutes les nuisances sonores, olfactives, visuelles que nous ne connaissons malheureusement que trop bien. Les Calaisiens savent qu'une digue sans voiture, c'est plus sûr. Entre les aires de jeux pour enfants et le sable, il faut un espace pour courir, jouer, se promener en toute quiétude. La configuration de la plage est faite pour un front de mer piéton. Ce front de mer est l'élément essentiel du tourisme à Calais. C'est la raison pour laquelle il faut l'aménager en développant les espaces verts. Certains parkings n'ont pas lieu d'être : toutes les zones de la plage sont accessibles en se garant derrière les immeubles, dans les rues parallèles à la digue Gaston-Berthe. Pourquoi une "Balad'in" n'irait-elle pas jusqu'à la plage, l'été, en circulant, elle, sur la digue, rendant ainsi inutile l'utilisation de la voiture ? » interroge le parti écologiste.

« Comparons Calais à d'autres villes côtières : ce sont les zones piétonnes qui attirent les visiteurs. Globalement, partout ailleurs, on va vers l'agrandissement de ces zones. Calais n'est pas différente. Rendons-la plus attractive ! La municipalité doit être plus audacieuse : l'avenir est aux moyens de déplacement différents, ne serait-ce qu'en raison de l'augmentation du prix du pétrole. Il est tout de même aberrant de revenir en arrière. Le front de mer était le temps d'une saison la seule zone piétonne de Calais et on la supprime ! Souhaitons simplement que cette décision plus que regrettable ne soit pas irréversible... » concluent les Verts.

entetelesverts.jpgvertsdecalais.jpg

08:50 Publié dans Articles de presse | Lien permanent