Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 08 avril 2008

Le conseil municipal est reporté à jeudi

Les raisons d'un report du conseil

Nord-Littoral, mardi 08 avril  2008

113496883.2.jpgLe premier conseil municipal de l'ère Bouchart devait se dérouler ce soir à partir de 19h00. Il est reporté à jeudi, même heure, même lieu, la salle du conseil l'hôtel de ville de Calais.

L'opposition parle déjà de désorganisation, le cabinet du maire rétorque : « Nous préférons que les élus aient tous les documents en main avant ce conseil municipal. » Et ce n'était pas le cas.

Les délibérations en retard

Pour Claude Demassieux, si les convocations ont bien été envoyées dans les temps, soit cinq jours avant la réunion d'aujourd'hui, par contre, le bureau central n'a pas eu le temps d'y adjoindre toutes les délibérations : « Natacha Bouchart a assez râlé quand elle était dans l'opposition quand elle n'avait pas les délibérations en temps et en heure. Et elle ne veut pas utiliser les mêmes pratiques. C'est dans ce souci de transparence que le maire de Calais a pris la décision de repousser le conseil municipal. » explique Claude Demassieux, le directeur de cabinet. Cette décision permettra aussi d'annuler tous les recours que certains leaders de l'opposition ne manqueraient pas de faire.
Du côté des socialistes, on n'en est pas à l'heure des recours. Mais Charles François se dit étonné par ce report : « Je trouve que cela fait désordre. » Le responsable du groupe PS ne veut pas s'étendre sur les raisons : « Je préférerais savoir combien de postes nous aurons dans les commissions pour présenter des noms... Si nous l'apprenons le jour du conseil, les opérations de vote seront interminables... On va y passer la nuit. » Charles François se demande aussi
« où en est l'opposition ? » Les contacts entre les partis seraient nuls, ce que confirme d'ailleurs Jean-Marc Ben pour les écologistes : « Nous n'avons pas de nouvelles des autres composantes de notre groupe d'opposition. » Le conseiller municipal de l'opposition écologiste aimerait créer un groupe avec la MRC, Caroline Matrat-Maenhout et le radical Alain Mascret. Il ne sait pas si c'est encore d'actualité.
Jean-Marc Ben regrette lui aussi de ne pas savoir combien de postes seront réservés à l'opposition : « J'ai pris les devants, j'ai envoyé un courrier au maire pour lui signifier les commissions qui m'intéressaient. »
La mise en place de ce tout nouveau conseil est vraiment difficile... À tous les niveaux !

Philippe HENON

Nord Littoral

 

16:20 Publié dans Articles de presse | Lien permanent