Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 04 mars 2008

Les Ecologistes du Calaisis soutiennent l’association « Ruralité-Tranquillité »

NON A « PIHEN-LES-QUADS »


Pihen-les-Guines   

 

Face à la menace d'un projet de piste de perfectionnement de quads à 800 m des habitations de Pihen-les-Guines (Résidence de la Côtière) mais également à 450m des maisons du hameau de Wadenthun, sur la commune de Saint-Inglevert, il nous semble indispensable de nous mobiliser.

Vous êtes également concernés !!!

En effet, votre tranquillité et votre cadre de vie nous semblent mis en danger par ce parcours qui s'inscrira dans un circuit de découverte du Littoral et du site des deux caps, s'étalant ainsi sur plusieurs communes avoisinantes.

Qu'en sera-t-il de la sécurité des habitants et de leurs enfants ?
Que dire de la gêne occasionnée par la poussière et le bruit agressif d'accélération de ces engins ?
De plus qu'adviendra-t-il des randonneurs et promeneurs, qu'ils soient à pied, à vélo ou à cheval ?

Imaginez une exploitation intensive de ce projet, le passage d'un nombre régulier et indéfini de quads se « défoulant » plein gaz sur les chemins et sur un parcours de plus de 3 hectares...

Que penser de ce projet à un moment où la sécurité et la protection de l'environnement sont les priorités de l'ensemble des pouvoirs politiques et de la majorité des citoyens?

Il est inadmissible que le plaisir de touristes de passage prime sur la qualité de vie des villageois qui ont fait le choix d'un lieu d'habitat basé sur le calme et la tranquillité du monde rural.

Cela va à l'encontre de tout ce qui est préconisé aujourd'hui dans la gestion de ces zones :
sauvegarde de l'espace paysager (faune et flore), limitation au maximum des nuisances (bruits, pollution atmosphérique, poussière)

En signant cette pétition, en tant que citoyens responsables, nous manifestons notre opposition à voir s'implanter à Pihen-les-Guines ce parcours pour quads dont l'exploitation engendrera à coup sûr des nuisances sonores et environnementales que nous refusons de subir.....

« parce que la liberté de l'un s'arrête là où commence celle de l'autre... »

L'Association « Ruralité-Tranquillité » et sympathisants.

15:03 Publié dans Tribunes | Lien permanent