Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 14 décembre 2007

La majorité de gauche poursuit ses réunions en vue des municipales

NORD LITTORAL, vendredi 14 décembre 2007

Le programme, oui, la liste, pas encore  

4b3669cab50ebc5ac23b14fd45573a48.jpg     Le feuilleton des municipa­les à Calais se poursuit au sein de l'actuelle majorité mu­nicipale. La semaine dernière a été consacrée à l'établisse­ment d'un programme com­mun entre le parti commu­niste, le parti socialiste, les écologistes, le MRC et les ra­dicaux de gauche. Un pro­gramme approuvé par tout le monde.

     « Les choses ont bien évo­lué, note Jean-Marc Ben, pour les écologistes. Nous avons établi un texte général que chaque composante aura le loisir de décliner pen­dant la campagne. Mais un bon point pour nous est la prise en compte par le PC, au niveau national, de la problé­matique environnementale. Avec des choses que nous pouvons accepter ». De son côté, le premier socialiste Charles François appuie: « pour le programme, ça se passe bien. Toutes les com­posantes ont signé ». L'union de la gauche semble ainsi se préciser.  

     Sauf que... le nerf de la guerre se situe beaucoup plus dans la répartition des places et des postes que dans le programme lui-même. Sur ce sujet, une réu­nion s'est déroulée en début de semaine. Mais l'unanimité n'a pas encore été établie.

François à Hénin : « qu'il s'occupe de ses affaires ! »

  « II ne faut pas être pressé, attendre que cela se dé­cante, poursuit Charles Fran­çois. Nos réunions se pour­suivront, ce n'est pas ter­miné ». Pour le premier socia­liste, un impératif : « il faut que nous soyons respectés. Pour l'instant, on discute. Cela peut durer longtemps, on n'est pas pressé, il ne faut pas s'énerver ». Il n'en dira pas plus sur les places et les postes demandés par le PS. Tout juste sait-on que pour l'instant, « ce que le PC nous propose ne nous convient pas. Donc il n'y a pas encore de liste officielle. Et on ne peut pas parler non plus de dissidence » lance-t-il en­core. Jusque quand les socia­listes peuvent-ils attendre ? « Les listes doivent être dépo­sées en février » s'amuse à répondre Charles François.

   Les composantes de l'ac­tuelle majorité municipale vont se rencontrer bien avant. Dès la semaine pro­chaine. Mais entre les deux gros partis, PS et PC, l'en­tente n'est pas encore de mise. La sera-t-elle bientôt ? Jamais ? Il faut attendre. Par contre, Charles François n'a pas apprécié que le maire "choisisse", par voie de presse, le nom de ses futurs adjoints... «Qu'il s'occupe de ses affaires » a-t-il lâché, énervé. L'accord n'a pas été trouvé non plus avec les écologistes qui souhaitent une plus grande représentation que leurs quatre élus dont un ad­joint et un conseiller munici­pal délégué. «Nous n'en sommes pas encore arrivés au mieux disant, constate Jean-Marc Ben. Nous craignons d'être écrabouillés en­tre le PS et le PC. On pour­suit les négociations. Si le programme présente donc un plus écologique, et que nous avons satisfaction au ni­veau de notre représenta­tion, je serais confiant ».

E.D.

12:50 Publié dans Articles de presse | Lien permanent