Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 21 novembre 2007

Les Ecologistes du Calaisis en piste pour les municipales

Conformément à la position que nous avons prise en assemblée générale, « si les propositions du PCF se résument à la reconduction pure et simple de l’existant et qu’elles ne constituent pas un ‘mieux’ en termes de programme et de postes, le groupe travaillera résolument à la constitution d’une liste autonome des écologistes pour le 1er tour ».

Le PCF nous a proposé un calendrier très artificiel pour les négociations de la gauche locale tendant à nous instrumentaliser (une réunion ce lundi 26 novembre pour la discussion du programme et une autre le 10 décembre pour la liste et la représentation de chacune des composantes de la majorité municipale sortante).

 

En désaccord sur le calendrier proposé par le PCF car nous ne dissocions pas la question du programme de celle de notre représentation effective au sein de la majorité municipale, nous sommes contraints d’envisager plus sérieusement l’éventualité d’un échec à cette dernière réunion de décembre et de penser résolument à l’élaboration d’une liste autonome des écologistes pour le 1er tour. Résumons: nous n’avons pas l’intention d’être les « dindons de la farce » et nous sommes bien obligés de ne pas mettre tous nos oeufs dans le même panier. 

Nous organiserons très prochainement une conférence de presse pour faire le point sur notre stratégie. Nous présenterons notre programme, qui servira de base à nos négociations avec la gauche... ou qui sera notre programme de campagne de 1er tour. Nous sommes désormais en mesure de présenter une liste au 1er tour. Nous l'annoncerons donc officiellement. Si vous partagez nos convictions et si c'est l'écologie que vous voulez faire passer avant tout, contactez nous !

Nous souhaitons ainsi montrer notre détermination à nous investir en toute indépendance dans les municipales, quelle que soit la formule, tout en rappelant que notre préférence va à une liste de rassemblement de la gauche et des écologistes dès le 1er tour. L'avenir (proche) nous dira si nous étions dans la simulation ou si, déjà, nous étions dans l'action.

En tout cas, nous sommes prêts. Nous prenons nos responsabilités. Nous ne voulons prendre aucun risque de diluer notre identité écologiste dans une union de la gauche qui se positionnerait uniquement sur la défensive. Nous n'avons pas vocation à venir simplement sauver les meubles ou à barrer la route "à". C'est sur le contenu et la place qu'on fera à l'écologie que nous nous déterminerons, y compris sur notre représentativité au sein de la future équipe municipale. Le Grenelle de l'Environnement, qui n'est certes pas la révolution écolo que nous souhaitons, a néanmoins changé la donne. Il serait dramatique que la gauche locale fasse moins bien que la droite en ce domaine. L'écologie a beaucoup avancé à Calais, grâce à l'action des élus écologistes. Mais face aux véritables enjeux de la crise écologique, il faut aller plus loin et accorder aux écologistes la vraie place qui leur revient. Par ailleurs, en l'absence d'assurances du PCF et considérant qu'il entretient le flou pour l'instant, nous continuons de rencontrer tous ceux qui souhaitent discuter avec nous des municipales. Nous chercherons l'efficacité et le mieux-disant écologique.

Il faut qu'on sache que cette liste autonome se fera vraiment si le PCF persiste à entretenir le doute sur ses intentions. Le PCF nous a imposé une sorte de contrôle continu, des "partiels", un saucissonnage d'accords successifs, une fois sur le bilan, une deuxième fois sur le programme, une dernière fois en décembre sur notre représentation effective, comme si on pouvait dissocier les choses. Ainsi on pourrait être d'accord sur 80% de notre programme le 26 novembre, mais être en désaccord final sur les postes et notre représentativité le 10 décembre ! Pourquoi ne pas demander au PCF de réaliser notre programme sans nous, pendant qu'on y est ! Autant souffler dans un violon ! C'est loufoque, et de toute façon inadmissible. Pour l'heure, le PCF n'a toujours pas répondu à nos multiples courriers et interpellations. Cela n'est pas de nature à nous rassurer. Nous ne signerons donc plus d'accord "partiel" avant la réunion finale du 10 décembre. L'accord sera global ou ne sera pas. Le PCF nous impose un schéma dont on voit bien les tenants et les aboutissants. C'est une nouveauté pour le moins troublante. Nous maintiendrons donc cette option d'autonomie le temps qu'il faudra. A moins que d'ici là le PCF ne sorte enfin de son silence et ne nous respecte vraiment... En tout cas nous ne serons pas pris au dépourvu !

Jean-Marc Ben

Maire-adjoint écologiste de Calais

Président des Ecologistes du Calaisis

Tél: 03 21 36 89 26

Portable: 06 62 47 70 94

00:10 Publié dans Tribunes | Lien permanent