Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 11 novembre 2007

Opale Ecologie renforce ses convictions

NORD LITTORAL, samedi 10 novembre 2007

Assemblée générale de l'association calaisienne Opale Ecologie

7e3b249a2e2107b55689e5a76b25f91f.jpgLes adhérents d'Opale Ecologie se sont réunis cette semaine, afin de dresser le bilan de l'année 2006, et aborder les dossiers à défendre cette année. Tandis que l'association ne soutiendra aucun candidat aux municipales 

  C'est un bilan des activités de l'année 2006, certes avec un peu de retard, que l'association Opale Ecologie a réalisé mercredi soir lors de son assemblée générale ordinaire.

  Participation aux journées nationales de l'environnement, semaine de la mobilité, forum des associations, journée sans ma voiture, accompagnement d'écoliers et balades en vélo. Les activités menées par l'association ont été nombreuses l'année passée. « 2006 a également été l'occasion d'intervenir sur plusieurs dossiers », a renchéri Marc Pélabon, président d'Opale Ecologie.

   L'entreprise Calaisienne Vandamme, jugée comme « une très grande gêne pour la population », est la cible des écologistes. La place de Norvège, restant « un lieu dangereux », ou le tri sélectif, pas encore généralisé à toute la ville, ont été les chevaux de bataille de l'association. Tout comme la création d'un aménagement urbain autour du carrefour des quatre boulevards ou le manque do pistes cyclables en centre-ville et vers la plage.

Questionnaire aux élus

   Et Opale Ecologie de rappe­ler ses messages forts : expli­quer les enjeux liés au déplacement quotidien, présenter la diversité des solutions de transports alternatifs et inci­ter à un changement des comportements individuels en matière de déplacement.

   « A l'avenir, nous souhaitons aborder le dossier de la rue Royale en sens unique, l'état de l’habitat  social en centre-ville et l'état des ar­bres et de la végétation, car un arbre, c'est de l'oxy­gène », a insisté Marc Pelabon lors de l'assemblée générale. Mais aussi « lutter contre le développement exponentiel du système des emballages, et développer un changement comportemental en matière d'environnement chez nos concitoyens ».

   Toutes    ces    questions « pourraient déboucher sur un questionnaire aux élus de la Ville », alors que certains membres d'Opale Ecologie s'inquiètent du manque de mobilisation municipale pour l'environnement et les cyclistes.

   Quant au rapport financier, après un solde positif en 2006, il est actuellement plus inquiétant. Les dépenses d'Opale Ecologie dépassent aujourd'hui les recettes.

   C'est sûrement une des raisons pour laquelle la cotisa­tion des membres a été légè­rement augmentée, avec un coût de 10 euros pour une personne, et 15 euros pour un couple. Une réduction est prévue pour les personnes en difficulté.

   Enfin, les nouveaux membres du bureau ont été nommés. Marc Pélabon se maintient à son poste de président, tout comme Jean-Philippe Leflon à la vice-présidence. Le trésorier, souhaitant passer la main, est remplacé par André Bideaux. Francis Valentin est secrétaire, et le poste de commissaire aux comptes revient à Georges Fiolet.

Opale Ecologie en bref

r Création en novembre 1998

r Objectifs :

- promouvoir le développement durable dans le Calaisis et en particulier les transports doux et les énergies renouvelables ;

- défendre les cyclistes et les piétons du Calaisis ;

- dénoncer les nuisances en particulier celles provoquées par "le tout bagnole".

r Président : Marc Pélabon

r http://www.opalecologie.freesurf.fr/

Tiphaine RIBLIER

___________________________________________________________________________

"Nous ne soutiendrons pas de candidat aux municipales"

   "Nous n'avons pas d'étiquette politique !", prévient Marc Pélabon, président d'Opale Ecologie. A la veille des municipales, l'association ne souhaite pas se positionner derrière tel ou tel candidat. "Moi je suis branché écolo, mais ce n'est pas forcément le cas de tous les gens de l'association. Et nous ne sommes pas une association donnant des directives. Nous ne soutiendrons pas un candidat en particulier".

   Même si Marc Pélabon reconnaît avoir "beaucoup de griefs" à l'égard de la municipalité actuelle, qui ne "nous satisfait pas complètement".

____________________________________________________________________________________

L'action est lancée le 21 novembre

Vélo-station, un projet "très cohérent"

   Alors que la vélo-station devrait ouvrir ses portes le 21 novembre prochain boulevard Jacquard, avec cinquante-deux vélos classiques et quatre électriques, Opale Ecologie se félicite de l'aboutissement du projet.

   "Opale Ecologie a été accompagnateur de cette action, portée par la ville", souligne Marc Pélabon, président de l'association.

   "On suit l'action depuis une dizaine d'années, ce n'est donc pas un projet récent". Le projet tel qu'il va être créé semble correspondre aux attentes d'Opale Ecologie, avec des tarifs "modulables, pas exorbitants. C'est un projet très cohérent, qui va être une expérience".

   Pourtant Marc Pélabon émet une réserve quant au lieu de location des cycles. "Le seul bémol, c'est que la vélo-stationne soit pas installé à la gare..."

_____________________________________________________________________________________

 

17:35 Publié dans Articles de presse | Lien permanent