Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 28 octobre 2007

L'avenir des Verts

Mamère se demande si les Verts survivront jusqu'en 2012

8ef7ded67178e381fb42a6b61bce0028.jpgAFP - Dimanche 28 octobre 2007

PARIS (AFP) - Noël Mamère, député Verts de Gironde, s'est demandé dimanche sur Canal+ si son parti subsisterait encore en 2012, année de la présidentielle.

Le problème des Verts n'est pas de savoir s'ils vont avoir un candidat ou une candidate en 2012, mais de savoir s'ils vont survivre jusqu'en 2012", a déclaré l'ancien candidat à la présidentielle.

Il a estimé que son parti n'était "plus adapté, dans son mode de fonctionnement, dans ses statuts, dans sa manière d'être, au rôle que pourraient jouer les Verts aujourd'hui".

"Notre problème n'est plus de faire gagner les idées dans la société, c'est fait. Le Grenelle de l'Environnement en a été un exemple. Le problème aujourd'hui, c'est comment on va porter politiquement ces idées", a-t-il affirmé.

Selon lui, "le Grenelle de l'Environnement a montré qu'il y avait des méthodes pour discuter. Au bout de la chaîne, ce sont les partis politiques qui doivent prendre des décisions. De ce point de vue, les Verts me semblent encore très utiles". 

Comme on lui demandait s'il serait candidat à la présidentielle de 2012, M. Mamère a répondu, dans une allusion à 2002 où il avait remplacé in extremis Alain Lipietz, désigné par le parti: "avec les Verts, c'est très difficile de prévoir. Même lorsque l'on est candidat, on peut se retrouver non candidat en cours de route".

20:25 Publié dans Articles de presse | Lien permanent