Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 31 octobre 2007

Mieux vivre ici et sauver la planète !

TRIBUNE DES ELUS ECOLOGISTES, Calais Réaltés n° 251, semaine du 25 au 31 octobre 2007

Au-delà des généralités, comment définir concrètement la ville écolo que nous appelons de nos vœux ? Parce qu'il y a urgence environnementale, avec la pollution, le réchauffement climatique, l'épuisement des ressources naturelles et de la biodiversité, améliorer la qualité de vie dans une ville, c'est aussi protéger notre planète. C’est aussi une question d'équité car les populations les plus défavorisées sont les plus exposées aux nuisances. Avec bientôt un prix du baril de pétrole à 100 dollars, la question des déplacements posera autant de problèmes écologiques que sociaux. Si on veut garantir le droit à la mobilité pour tous, et réduire en même temps nos rejets de gaz à effet de serre, il faut anticiper les choses : repenser la place de la voiture, diversifier les modes de transport et changer nos comportements. Au niveau du logement, nous pouvons réduire notre dépendance au gaz et au pétrole. Enfin, l’exigence démocratique est indissociable du projet écologiste : les écologistes veulent une démocratie participative, plus ouverte, qui associe plus fortement les citoyens à la prise de décision publique. Ils défendent une politique d'accès aux droits (logement, santé, travail, culture). Voici quelques pistes, non exhaustives, sur lesquelles nous travaillons :

Environnement

l jardins et espaces de respiration à créer dans toute la ville (sortir du tout-bâtiment et du tout-béton lorsque des espaces se libèrent)

l suppression des désherbants chimiques sur tous les espaces publics

l réhabilitation de l’arbre en ville (interdiction d’abattre les « arbres malades » sans contre-expertise indépendante)

l réintroduction de la nature en ville; encouragement à la végétalisation des toits et des murs ; préservation de la biodiversité ; protection des zones humides

l création d’une Maison de la Nature et de l’Environnement

l extension naturelle des Terres Saint-Roch (création de vergers, d’un centre équestre…)

l requalification naturelle de la zone des « Dunes Extension », en collaboration avec les associations

l généralisation du tri sélectif sur les boulevards

l plan propreté : sensibilisation et respect des règles par une verbalisation systématique

l réalisation d’un agenda 21

Transports

l développement des transports doux (vraie politique du vélo, tramway intercommunal)

l organiser plusieurs journées « en ville sans ma voiture » dans l’année

l compléter le réseau cyclable et les installations qui vont avec

Urbanisme

l construire des bâtiments autosuffisants en énergie

l développement des énergies alternatives et de l’éco-construction

l réaliser des éco-quartiers

Economie – emploi

l soutien des "éco-filières" et de l’économie solidaire

l aide aux particuliers pour l'isolation des logements et lancement d'un grand plan d'isolation thermique pour le bâti social

l création d'un indicateur carbone des achats

l soutien de l’agriculture bio et introduction de la nourriture bio dans les cantines scolaires

l soutien aux produits du commerce équitable. 

       Jean-Marc Ben

 

16:40 Publié dans Tribunes | Lien permanent