Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 15 juillet 2007

La Voix du Nord: les Ecologistes du Calaisis

Edition du dimanche 8 juillet 2007

POLITIQUE

Un nouveau "parti" écologiste dans le Calaisis

4ff2a7ca45f085dee13c14823447f024.jpg« Les Écologistes du Calaisis » viennent de voir le jour dans le Calaisis. Autour des élus écolos du conseil municipal de Calais, une vingtaine de personnes veut proposer une « écologie ouverte et populaire » qui aurait sa place dans tous les domaines de la vie de la ville. 

Plus Alternatif ni Vert, Jean-Marc Ben, adjoint au maire de Calais, relance avec une vingtaine de personnes un groupe écologiste. L’idée : offrir un groupe ouvert à tous ceux qui veulent défendre une vraie écologie politique, quelle que soit leur sensibilité politique et proposer un «  pacte écologique » à adopter par les candidats aux municipales. 

 Avec déjà trois élus au sein de la municipalité calaisienne (Jean-Marc Ben, Christian Louchez et Catherine Pélabon), « Les Écologistes du Calaisis » veulent que la préoccupation environnementale soit intégrée à toutes les facettes de la vie de la ville, qui doit à leurs yeux renforcer le service qui en est chargé. Ils revendiquent une « écologie pragmatique », comme elle se pratique en Allemagne ou en Belgique, «  populaire, réaliste et modérée, accessible à tous », ouverte « à tous ceux qui sont sincères dans leur démarche ». 

 Concrètement, pour les prochaines municipales à Calais, « Les Écologistes du Calaisis » vont élaborer leur propre projet : s’il est accepté par d’autres (en priorité la majorité sortante), il y aura alliance, sinon « nous ferons une liste autonome autour des élus sortants  », indique Jean-Marc Ben. En cas d’alliance, le groupe « revendique six ou sept élus dont trois dans l’exécutif ». 

 Au-delà du Calaisis, le groupe se veut être « le référent local de la refondation écologiste ». Il sera représenté dans l’association Horizons Écologie qui entend « réunir tous les écologistes en une seule formation » 

 Annick Michaud

23:10 Publié dans Articles de presse | Lien permanent